"Boys Band Killeuses" de Goldy Moldavsky


Qui n'a jamais craqué sur un chanteur à la personnalité créée de toutes pièces pour répondre aux souhaits des adolescentes ?
Pas moi, je dois bien l'avouer, ni vous, j'en suis certaine, et encore moins, la narratrice (dont j'ai totalement oublié le prénom -_-'), Pomme, Erin et Isabel. Les quatre filles sont tombées sous le charme du groupe du moment, les Ruperts. Issus d'un télé-crochet, le groupe se compose de quatre Britanniques portant tous le même prénom, Rupert. Quand les sujets de la Reine débarquent dans le Grosse Pomme pour participer à une émission spéciale Thanksgiving, les quatre groupies n'hésitent pas une seconde et réservent une chambre dans leur hôtel.
Tout se passe pour le mieux jusqu'à ce que l'une d'elle ne ramène dans la chambre son Rupert chouchou, inanimé, jusqu'à ce qu'elles décident d'en faire leur prisonnier, jusqu'à ce qu'elles ne croisent sa fiancée, jusqu'à ce qu'elles ne fouinent dans son téléphone, jusqu'à ce qu'elles ne quittent la chambre pour retrouver, quelques minutes plus tard, leur Rupert captif sans vie.
« Pomme était issue de cette scandaleuse ode à la richesse et à la vanité qu'est Greenwitch, Connecticut. Elle y avait grandi après que ses parents -un couple âgé et charitable- l'avaient adoptée dans un orphelinat de Pékin quand elle avait un an. On racontait qu'ils visitaient l'orphelinat quand ils avaient repéré le bébé, le plus poupin qu'ils n'aient jamais vu, croquer un fruit près d'une poubelle. Je vous laisse deviner quel fruit. Et vous n'avez droit qu'à une seule réponse. »
Collégienne j'avais adore QUATRE FILLES ET UN JEAN de Ann Brashares (à l'exception du dernier tome) qui représente pour moi LE roman d'amitié pour adolescentes. Il y a quelques jours de cela, j'avais également jeté mon dévolu sur COMME DES SOEURS de Elizabeth Craft et Sarah Fain,  que j'avais malheureusement trouvé sans intérêt, l'histoire de quatre amies, un peu plus âgées qu'ici, qui, séparées pour leurs études, se livrent sur leurs différentes expériences.
BOYS BAND KILLEUSES, ne veut pas QUATRE FILLES ET UN JEAN, mais, bien que totalement improbable, est bien moins naïf. Parfois souvent trop cru à mon goût, BOYS BAND KILLEUSES a pourtant le mérite de traiter des sujets plus sérieux comme la perte d'un proche (pas le Rupert hein !) ou la sexualité.
Un roman d'amitié adolescente pour les jeunes lectrices qui n'ont plus grand chose à se mettre sous la dent mais on reste loin du roman qui pourra marquer leur été voire leurs souvenirs.


SYNOPSIS

Nos quatre héroïnes ne jurent que par les Rupert, LE boys band du moment. Elles décident de se rendre à Manhattan, où le groupe donne un concert. Certes, elles n'ont pas de billets, mais elles ont réussi à réserver une chambre dans le même hôtel que leurs idoles. Quand elles croisent l'un des membres du groupe au détour d'un couloir, elles perdent la tête et... le kidnappent. Ligoté dans la chambre des filles, ce Rupert en chair, en os et sans défenses va faire ressortir le pire de chacune. Comme si ce qu'elles avaient fait n'était pas assez grave, elles décident de fouiller la suite du groupe. Et comme si la situation n'était pas assez critique, elles retrouvent le corps sans vie de leur otage à leur retour. La suspicion s'empare des filles et leur amitié vole en éclats. Mais qui a tué le chanteur ? Ce qui est certain, c'est qu'aucune n'est vraiment innocente.


________________________________________________________________________

LE COIN DES INFOS
BOYS BAND KILLEUSES de Goldy Moldavsky
○ Editions La Martinière Jeunesse, broché, 2018
○ 336 pages - 16.50 EUR
○ Où le trouver ? Vite vite ! Je me sépare de mon exemplaire dans la rubrique A ADOPTER du blog . Pour les retardataires il y a toujours AMAZON.
○ Remerciements au site internet BABELIO et aux éditions La Martinière Jeunesse qui m'ont permis de découvrir cet ouvrage ○
________________________________________________________________________




En attendant un prochain billet je vous invite à me rejoindre sur : TWITTER | INSTAGRAM

Commentaires