Treize ans au Tibet, ou "Alexandra David-Neel, Les chemins de Lhassa".

août 30, 2016



En matière de bande dessinée je suis assez limitée. Je me réfère encore et toujours à BOULE ET BILL, GASTON, ACHILLE TALON et compagnie et suis assez peu friande de nouveauté.

Quand l'équipe de BABELIO m'a contactée pour cette une opération Masse Critique ne proposant que des bandes dessinées j'ai failli ne même pas aller voir la liste. Quelle erreur ça aurait été car dès que j'ai vu que LE PÉRIPLE AU LHASSA D'ALEXANDRA DAVID-NEEL avait été adapté en bande dessinée j'en ai eu envie.




En 1924 Alexandra David-Néel et Aphur, son fils de cœur, tapent à la porte de David McDonald, agent officiel de l'Empire britannique en poste à Gyantsé. Cette rencontre marquera la fin de l’incroyable périple de l'exploratrice et c'est ici que commence le récit.
Le Britannique presse la quarantenaire de lui raconter ses treize années de voyage. La Française s’exécute. A l'aide de flashbacks, Christian Pérrissin retrace les moments les plus marquants de son périple et son astuce pour ne pas être arrêtée, elle qui n'avait aucune autorisation pour circuler sur ce territoire.

« Pénétrer dans Lhassa fut un jeu d'enfant. Mais quelle cruelle déception de découvrir la triste réalité de cette ville mythique. Son marché ! J'imaginais un bazar empli des trésors de l'artisanat tibétain. Au lieu de cela, une pacotille hideuse importée d'Inde, du Japon et d'Angleterre ... D'horribles cotonnades, de vulgaires faïences et même des casseroles en aluminium ! Et des Chinois partout ! Ils tiennent toutes les boutiques, tous les restaurants, [...]. »

Le récit n'a rien de lourd. Les auteurs ont réussi à ne garder que les instants les plus pertinents sans pour autant dénaturer le voyage. Les illustrations de Boro Pavlovic réussissent à merveille à nous transporter dans la majestuosité des paysages asiatiques tout en nous faisant ressentir la rudesse du climat.
Régulièrement Alexandra David-Néel ponctue son périple de petites réflexions auxquelles on ne s’attendrait pas dans une quête au développement spirituel.

L'ouvrage se termine sur un fin dossier rappelant brièvement qui était Alexandra David-Néel et faisant le point sur le contexte historique du voyage.

UNE FRANCHE RÉUSSITE.


-> ALEXANDRA DAVID-NEEL, LES CHEMINS DE LHASSA, de Christian Clot, Christian Pérrissin et Boro Pavlovic - Éditions Glénat, 2016 - 14.95

--- PARTENARIAT AVEC LES ÉDITIONS GLENAT ET LA BIBLIOTHÈQUE COMMUNAUTAIRE BABELIO QUE JE REMERCIE --- 



You Might Also Like

0 commentaires