Les Brigades Rouges contées de l'intérieur, ou "Brigate Rosse : Une histoire italienne".

août 02, 2016




BRIGATE ROSSE, UNE HISTOIRE ITALIENNE est la transcription d'un entretien entre Mario Moretti, Carla Mosca et Rossana Rossanda. Le livre est divisé en dix parties cohérentes chronologiquement : l'avant propos du traducteur, l'introduction de Rossana Rossanda, « De l'usine à la clandestinité », « Pourquoi la lutte armée », « Les premières colonnes », « L’État est notre ennemi (1974-1977) », « Les 55 jours », « L’enlèvement d'Aldo Moro : jamais aussi forts, jamais aussi faibles », « Fin de la légendaire unité des Brigades rouges (1979-1981) », « Le courage d’observer, le courage d'en finir.
Les questions sont apparentes, en italique, et assez synthétiques, peu naturelles (sans précision du nom de la journaliste). Les réponses de Mario Moretti, en revanche, sont beaucoup plus fluides, il y a un flot d'informations important dans chacun de ses paragraphes mais ils répondent, généralement, précisément aux questions.
Ce système de question réponse est assez fréquent dans les livres d'entretiens politiques et ça ne gène pas vraiment la lecture. Les réponses sont d'ailleurs ici assez courtes (je ne me souviens pas en avoir vu une faire plus d'une page). Malheureusement les questions sont souvent prétextes à (et inversement), ce n'est pas très agréable, le texte s'en alourdit.

SANS RÉELLEMENT M’INTÉRESSER AUX BRIGADES ROUGES JUSQU'ICI, j'avais entendu/lu tout et n'importe quoi à leur propos. L'entretien date de 1993, il n'y a donc pas de « scoop » à y découvrir, l’aveu du meurtre d'Aldo Moro date de presque vingt ans, c'était ça, à l 'époque de sa sortie, le scoop de BRIGATE ROSSE, UNE HISTOIRE ITALIENNE.
Il est certain que JE GARDERAI CE TÉMOIGNAGE DE MARIO MORETTI COMME REFERENCE. Qui peut en mieux en parler que l'homme qui en a été à la tête durant onze années ? On apprend ici que les Brigades rouges sont nées du mouvement ouvrier dans le nord du pays et non des mouvements étudiants, la première partie est entièrement consacrée à la genèse des Brigades rouges. J'ai cherché à ne me faire ni juge ni avocate ni partie adverse mais je dois bien ajouter que Mario Moretti ne m'a pas convaincue, non pas dans son combat idéologique (il dit d'ailleurs lui même qu'il ne cherche pas à convertir le lecteur), mais dans les moyens mis en œuvre (assassinat, séquestrations, braquages, jambismes, attentats, etc.). Moretti cherche par moment à justifier ses actes et même s'il ne convainc pas il replace un contexte, explique et on comprend.

Il est évoqué le mode de vie assez fermé, marginal, du à LA CLANDESTINITÉ DU GROUPE et même si Moretti dans la seconde ou la troisième partie de l'entretien ne semble pas démordre de ses choix passés il y a une lucidité étonnante des derniers membres des Brigades rouges sur leur propre situation à la fin de l'existence du groupe.
Il y a énormément d'abréviations sur les noms des mouvances et partis politiques de l'époque et les divers protagonistes. Heureusement une annexe répertorie les principaux sigles cités et les notes de bas de page sont très fournies. Au début de la lecture, face à la quantité de noms de personnages qui m'étaient pour la plupart inconnus j'ai prit peur mais les notes de bas de pages sont assez fournies pour arriver à distinguer « qui est qui » et assez succinctes pour ne pas noyer le lecteur.
« Les luttes au sein des usines se déroulaient alors selon la stratégie, bien connue des spécialistes du football italien, du marquage individuel. »

Je tiens à préciser que malgré quelques coquilles (manque d'articles partitifs principalement) et une phrase incompréhensible au début de l'ouvrage le traducteur a fait un travail formidable. Les livres de sociologie, de politique, traduits passent parfois à côté de concepts, de points d'histoire, qui ne sont pas universels. Son avant-propos est d'une utilité incontestable, un ami italien m'avait fait une mise à niveau sur le sujet mais Olivier Doubre fait dans ces quelques pages un parallèle avec la France notamment concernant les régimes spéciaux qui aide à prendre compte de la situation des Brigades rouges aujourd'hui.

JE CONSEILLE VIVEMENT BRIGATE ROSSE, UNE HISTOIRE ITALIENNE à ceux qui s’intéressent à l'histoire de l'Italie et au politique. Il est vraiment accessible de par l'écriture fluide et les nombreuses explications données en marge de l'entretien.


-> BRIGATE ROSSE, UNE HISTOIRE ITALIENNE, de Mario Moretti, Carla Mosca et Rossana Rossanda - Éditions Amsterdam, 355 pages



You Might Also Like

0 commentaires