Le combat acharné d'un scientifique passionné, ou "La philosophie de ma vie" de Youri Bandazhevsky.

août 24, 2016


Je ne sais pas comment font les lecteurs qui parviennent à baisser considération leur liste de livres à lire l'été, ces eux derniers je n'ai pas réussi à me concentrer plus de 30 minutes consécutives sur un même bouquin. 
Si vous me suivez sur TWITTER vous avez peut-être vu que je lisais LA PHILOSOPHIE DE MA VIE, JOURNAL DE PRISON de Youri I. Bandazhevsky le 15 juillet pour ma #VendrediLecture, je viens seulement de le terminer ...


En 1990, le professeur Bandazhevsky décroche l'autorisation de fonder un institut de médecine dans les environs immédiats de Tchernobyl où rien, ou presque, n'a encore été fait.
Jusqu'à 1999 Youri I. Bandazhevsky y étudie les effets de la radioactivité sur les organismes humains et animaux. Pointant du doigt le manque cruel d'investissement de l’ex État soviétique dans la recherche des conséquences de l'explosion du réacteur de la centrale Lénine. Trop insistant, il se voit emprisonné et condamné en 2001 à 8 ans de prison. Il y restera jusqu'en 2005, bénéficiant d'une libération conditionnelle obtenue grâce aux pressions de la communauté scientifique internationale, puis s'exilera en Auvergne.

LA PHILOSOPHIE DE MA VIE, JOURNAL DE PRISON est le récit du combat d'un scientifique passionné et acharné.

Dans des conditions qui défient l'entendement mais toujours avec une rigueur scientifique à toute épreuve, il continuera ses travaux en prison, étudiant entre autres les organismes des invertébrés et utilisant des instruments de fortune.
« [...] ils ignoraient le principe fondateur de ma vie : la science n'a jamais été un travail pour moi, elle a toujours été mon activité préférée, un plaisir, une joie, une jouissance. »

Malgré une présentation de ses travaux précédant son internement puis un exposé des recherches effectuées en prison, le livre reste très accessible aux non scientifiques (comme moi).
Je ne peux que conseiller le journal de ce héros que les privations n'auront pas détourné de la recherche de la vérité scientifique.

« Le fait de se priver du concours d'un chercheur de la valeur de Youri Bandazhevsky, de ne pas lui donner les moyens d'effectuer ses travaux est un dommage pour l'humanité toute entière. »



-> LA PHILOSOPHIE DE MA VIE, JOURNAL DE PRISON, de Youri I. Bandazhevsky - Jean-Claude Gawsewitch éditeur, 2006 - 317 pages
LA PHILOSOPHIE DE MA VIE vous tente ? Je me sépare de mon exemplaire, rendez-vous ici.



You Might Also Like

0 commentaires