Ceci est un titre pertinant.

juin 04, 2016



Après près de huit années à bloguer on pourrait croire que le premier billet n'est qu'une formalité. C'est le plus difficile de tous. Surtout quand on veut opérer un changement radical. Je ne veux pas que TROISIÈME SANS ASCENSEUR soit la continuité de feu LES PETITES CHRONIQUES HÉTÉROCLITES dont j'ai tant eu de mal à me défaire. J'ai 25 ans presque et demi et il est temps de prendre un nouveau tournant. J'ai envie de reprendre les billets d'humeur et de continuer à partager mes lectures voir à republier d'anciennes chroniques. J'aimerai réussir à écrire sur de nouveaux sujets aussi comme la cuisine (maintenant que je suis une adulte responsable je ne fais plus que de la pâtisserie, moi qui n'aime pas le sucre - hors chocolat au lait et quelques fruits - il était temps) ou mon adorée Lyon.
Cette fois il n'y aura pas de plan sur la comète même si je vais tenter de poster au moins un billet par semaine.
J'ai enfin soutenu mon mémoire je suis donc LIIIBRE de toute obligation universitaire jusqu'à septembre. C'est le bon moment pour commencer TROISIÈME SANS ASCENSEUR du bon pied. J'ai d'ailleurs deux partenariats littéraires en cours, donc deux billets à publier avant la fin du mois. J'ai aussi de nombreuses ébauches de billets à exploiter. De quoi tenir l'été avec un rythme acceptable.
Je viens seulement de choisir la mise en page du blog, je n'ai pas encore eu le temps de me pencher sur la traduction de tous les termes en anglais encore présents sur le blog et le remplacement des liens morts. J'ai un peu peur de faire une grosse boulette alors j'y vais à tâtons.

On se retrouve très vite avec la chronique de DANS LA CHALEUR DE L’ÉTÉ de Vanessa Lafaye.


M.

You Might Also Like

0 commentaires